Comment construire une maison de transition

Regarder Maintenant Enregistré: novembre 2, 2017, 3:00  EDT

The Rogers Home est le premier programme d’hébergement spécialisé pour les jeunes femmes survivantes de l’exploitation et de la traite à caractère sexuel, au moment de leur entrée dans une phase de transition vers une vie plus autonome. En plus d’un hébergement stable, il fournit aux résidentes – jusqu’à 7 femmes âgées de 16 à 24 ans, du counseling aux victimes de traumatisme, des traitements contre la toxicomanie, ainsi qu'une assistance éducative et professionnelle pour les aider à reprendre leur vie en main.

Julie Neubauer, responsable attachée à la traite des personnes à la Covenant House, parlera du modèle de logement, ses défis et ses promesses.

Intervenante

Julie Neubauer

portrait photo of presenter Julie Neubauer En tant que responsable des services aux victimes de la traite des personnes de la Covenant House Toronto, Julie soutient et supervise 3 avocats TP/ES, qui gèrent un total de 47 affaires en cours. Depuis juillet 2015, ils ont géré des affaires et apporté un soutien direct à plus de 120 survivants de la traite des personnes. Julie est responsable de l’implémentation de deux lits dédiés aux situations de crise pour les survivants de la traite des personnes et de l’exploitation à caractère sexuel au sein de leur centre d’hébergement de crise résidentiel, qui depuis octobre 2015, a fourni des services à 51 jeunes femmes.

En septembre 2016, Julie et son équipe ont lancé le programme d’hébergement de transition de la Covenant House pour jeunes femmes, la Rogers Home. Cette maison fournit un hébergement et une gestion des dossiers tenant compte des traumatismes subis à 7 jeunes femmes qui ont été victimes de TP/ES.

Julie a travaillé en tant qu’éducatrice/conseillère en matière de santé sexuelle avant de rejoindre la Covenant House il y a 16 ans. Elle est enseignante agréée en Ontario et titulaire d'un baccalauréat en éducation de l'Université de Toronto et d'un master en études sur l'égalité entre les sexes de l'Université de Londres, en Angleterre.

Les travailleurs du secteur de la TP/ES lui rappellent au quotidien leur passion et leur intégrité, ainsi que la force et la résilience des jeunes personnes auxquelles elles fournissent des services.