Traite des personnes: perspective d’une agente de police

Regarder Maintenant Enregistré: janvier 27, 2017, 12:00  EDT

Quels sont certains des problèmes liés à la traite des personnes qui sont courants en Ontario et au Canada? À quel signe reconnaissez-vous les rôles que les organismes fédéraux et provinciaux sont appelés à jouer dans la lutte contre la traite des personnes? Quels sont les signes indiquant une traite active du point de vue de l’application de la loi : les indices sur le plan de l’apparence physique et du comportement, les signes liés au contrôle et à l’exploitation, les activités courantes utilisées pour dissimuler les activités liées à la traite et les questions à poser pour vous aider à découvrir les signes discrets de la commission d’un crime? … et plus encore.

Intervenante

Debbie Pond

portrait photo of presenter Debbie Pond Debbie Pond a été bénévole active dans un grand nombre de communautés où elle a œuvré en qualité d’agente de la GRC pendant 35 ans (elle a pris sa retraite en octobre 2013). Membre de l’équipe consultative de l’organisme Defend Dignity, elle le fait profiter de sa vaste expérience d’agente de première ligne et de son ardent désir de promouvoir le changement. Elle est présidente-fondatrice de « u-r home », organisme à but non lucratif dont la vision est de fonder des maisons sécuritaires destinées aux victimes ou survivants de la traite de personnes dans la région de York en Ontario. Elle a siégé au conseil d'administration de la Canadian Alopecia Areata Foundation pendant un certain nombre d’années et elle dirige un groupe de soutien pour les adultes.